Extrait de la parution dans la Revue n° 41 " Création Franche "Quelques questions à Solange Knopf " " Au delà des ténèbres " Entretien Bruno Montpied / Solange Knopf

Introduction : entretien entre Bruno Montpied & Solange Knopf réalisé par correspondance électronique le 11 septembre 2014:



Quelques questions à Solange Knopf, derrière les ténèbres


Solange Knopf, sans titre, série Behind the darkness, 22,9x48 cm, 2014


Je ne connais Solange Knopf, à l’heure où je mets au propre l’entretien que l’on va lire

 ci-dessous, que par l’unique truchement du courrier électronique. Je n’ai eu jusque là


 qu’une seule occasion de voir de visu une de ses œuvres (mais je devrais me rattraper


 bientôt, elle expose en octobre 2014 à la fois à la galerie marseillaise Polysémie


 délocalisée à Paris, et puis ce même mois à l’Outsider Art Fair au stand réservé à l


a galerie Cavin-Morris ; enfin en décembre 2014, elle expose à la galerie Dettinger à Lyon).

Mais peu importe, recevant d’elle depuis quelques temps (2011), ou trouvant sur


 le Net, plusieurs photos de ses dessins aux techniques mixtes (comme on dit), et


 par exemple sur le site web de la galerie Cavin-Morris à New-York (les


 Américains étant toujours aussi forts pour repérer les talents européens avant les


 professionnels européens), j’avais hésité à me prononcer et dire mon intérêt à


 son auteur, jusqu’à ce qu’une mue, nettement entachée d’une atmosphère


 radicalement plus merveilleuse, se produise dans les années récentes, entraînant


 du coup mon adhésion. De grandes femmes ont surgi, fragiles, enfantine


 princesses au port hiératique. Des figures chimériques se sont détachées sur des


 fonds ténébreux, leurs formes prêtes à se résoudre en lambeaux à la merci du


 moindre souffle.


Solange Knopf, sans titre, série Behind the darkness, 23,9 x 29,7 cm, 2014


Leur créatrice vit en Belgique, contrée dont nous viennent de loin en loin des

 messages de pure poésie visionnaire. La fragilité de ces lignes vaporeuses, et la


 fraîcheur qu’elles transportent simultanément, appellent notre attention, entretenant


 le suspense. Que va-t-elle nous proposer la prochaine fois, se dit-on ? Et l’on attend


 avec impatience les prochains épisodes de cet autre genre de série plus onirique.....



Bruno Montpied





La suite à lire dans la revue n°41 - Création Franche à commander :




► Ouverture : tous les jours sauf jours fériés.

Horaires d’hiver : Novembre – Février : 14h – 18h


Horaires d’été : Mars – Octobre : 15h – 19h


Entrée libre et gratuite.

► Contact : 05 56 85 81 73 


Musée de la Création Franche

Commentaires